Les tableaux blancs sont nombreux mais tous ne se valent pas. Si vous cherchez un tableau collaboratif avec de riches fonctionnalités, Miro pourrit vous plaire

Comme pour tous les tableaux du genre, on retrouve à l’accueil la liste de ses productions que l’on peut reprendre, modifier, partager, supprimer et bien entendu, la possibilité d’en créer un nouveau.

Lors de la création, il est possible de choisir un modèle de départ qui intègre des fonctionnalités spécifiques comme une carte mentale ou un tableau d’avancement de projet par exemple.

Bien entendu, il est possible de créer un tableau vide et par la suite d’intégrer un de ces éléments si le besoin s’en faisait sentir.

Ensuite, Miro apparaît comme un service de tableau blanc assez classique avec une fenêtre permettant de déposer ses éléments, un menu latéral, permettant d’ajouter de nombreux éléments. Et c’est sur ce point que Miro va un peu plus loin que les autres car, outre les classique éléments (texte, formes, dessin à main levée, images) il sera possible d”intégrer des widgets spéciaux comme vu un peu plus haut et même d’intégrer du contenu web.

Bien entendu le tableau est collaboratif. C’est ici, le défaut principal de Miro car la partie collaborative est réservée aux personnes inscrites sur le service. Toutefois, il est possible de partager à tout le monde son tableau mais simplement pour une visualisation en direct, sans interaction possible.

Un des atouts de Miro se retrouve aussi dans les possibilité d’export. outre les formats classiques permettant de conserver son tableau sous forme visuel, il est aussi possible de sauvegarder son tableau sous forme chiffrée ou encore sous forme de sauvegarde à réutiliser par la suite.

Le service est gratuit, sans publicité mais nécessite une inscription pour créer ses tableaux. la version gratuite permet d’utiliser 3 tableaux en simultané mais avec la possibilité de sauvegarde et d’import, il est possible de conserver ses travaux et les retrouver.

Lien : Miro