Décidément ce genre de solution se multiplient bien que toutes ne se valent pas. Cnverg se démarque pas sa simplicité, sa gratuité et un fonctionnement collaboratif en temps réel immédiat (promesse pas souvent tenue par beaucoup).

L’avantage de cnverg est aussi de pouvoir préparer à l’avance son tableau de façon à disposer d’un espace de travail déjà préparer avant de lancer la fonction collaborative. On retrouve à l’accueil ses tableaux créés et la possibilité d’en créer de nouveaux.

cnvergaccueil

Une première vue sur ce premier menu permet de se rendre compte du nombre de tableaux ouverts, du nombre de participants invités. On peut éventuellement supprimer des espaces ou encore les copier. Pour ce qui est du travail sur le tableau lui même, il suffit d’en créer un nouveau ou d’ouvrir un tableau déjà réalisé. L’interface ne surprendra pas, il s’agit bien d’un tableau, on ne peut plus blanc.

cnvergvierge

C’est un des premiers points positifs, la surface n’est pas envahi par des menus ou sous menu empêchant une bonne visualisation pendant le travail. Si vous avez besoin de quelque chose, il faudra utiliser le très discret menu en haut à gauche ou encore le clic droit, ce qui est rare pour une application web.

Commençons par le menu de droite qui permet avant tout de profiter des fonctions collaboratives.

cnvergparticipants

On trouvera donc dans ce menu la gestion des participants, la possibilité de discuter en direct via une boîte de Tchat et la gestion des médias utilisés. Le tout est encore une fois très intuitif car pour ajouter des participants il suffit de cliquer sur le bouton + et de fournir un ou des mails. Les invités recevront un mail d’invitation avec un lien direct vers le tableau. aucun besoin pour eux de créer un compte sauf s’ils veulent par la suite utiliser le service. Le tableau n’est accessible que par ce biais et personne ne peut s’y retrouver par erreur.

Pour les images, un simple clic sur le bouton d’ajout et vous pourrez envoyer vos images vers le service.

cnvrg upload

Deux possibilités s’offrent à vous, sélectionner un fichier depuis votre ordinateur ou fournir l’adresse d’une image en ligne. Ce fichier se retrouvera alors dans la barre des médias. Un clic sur une miniature permet de l’insérer dans le tableau ou encore de définir l’image comme fond de tableau. Tous les médias peuvent bien entendus être supprimés à votre guise.

Passons à l’édition sur le tableau lui-même. deux menus s’offrent à vous par le clic droit sur l’espace de travail. Le premier menu vous permet de choisir le type d’outil à utiliser.

cnvergmenu

Vous pourrez, avec ce menu, insérer des notes sous forme de post it, insérer du texte d’imprimerie, choisir l’outil de dessin, insérer des images, insérer un autre tableau dans ce tableau (fonctionnalité très sympa). Pour les notes, les post it sont ensuite faciles à déplacer par simple glisser déposer et peuvent l’être par tous les participants. Les textes peuvent inclure du code et des liens vers les images ou des liens vers des sites externes. Une fonctionnalité très intéressante est l’embed d’un autre tableau dans le tableau.

cnvergembed

On pourrait avoir l’impression que l’on se retrouve avec une insertion de l’image d’un tableau mais en fait pas du tout. Cette fonctionnalité permet d’insérer un autre tableau qui est totalement actif. il est donc possible tout en travaillant collaborativement sur votre tableau en cours, modifier un autre tableau existant. Et admettons que vous ayez choisi de travailler avec des groupes différents, vous pourrez très bien avoir des invités différents dans les deux tableaux. Les possibilités sont donc relativement importantes.

Ensuite on repasse à un peu plus classique car un tableau blanc ne serait pas un tableau blanc sans la possibilité de dessiner  dessus. l’activation de la fonctionnalité pinceau permet donc d’obtenir un sous menu d’édition.

cnvrg outils pinceau

Avec ce sous menu vous pourrez choisir tous les outils nécessaires au dessin à main levée. Il est possible de choisir plusieurs types d’outils de dessin, pinceau, stylo, formes (rectangle, ellipse), de choisir leur couleur. Chaque forme est en quelque sorte vectorisée et peut donc être déplacée. Un outil gomme permet de supprimer les éléments un par un. C’est classique mais plutôt bien fait et maniable.

Au final la solution est fiable, assez réactive et ne demande pas un débit hallucinant (attention aux images toutefois). on regrettera l’obligation de partage par mail qui, si elle assure une certaine discrétion, rend l’utilisation en classe un peu plus pénible.

La solution a un plan gratuit qui vous permet de créer 5  espaces ou tableaux en simultané et d’inviter 5 personnes sur chaque espace. Pour le stockage, la version gratuite propose 5 gigas, donc bien suffisant.

Lien: Cnverg

 

 

 

 

Laisser un commentaire