En dehors de solutions très pros et difficilement abordable pour tous, l’édition vidéo est un peu le parent pauvre sur Linux. On dispose bien de quelques éditeurs fonctionnels comme l’agréable mais limité openshot (qui évolue vitesse grand V toutefois) ou le buggé shotcut très prometteur mais encore peu stable. Mais entre plantage et limites, on a vite fait le tour.
Flowblade se propose d’élargir un peu l’offre avec un éditeur à la fois simple et complet permettant quelques manipulations professionnelles avec une interface qui reste abordable par tout le monde.

flowblade-interface

Côté interface, que du classique. une fenêtre pour importer ses médias. une fenêtre pour lire les médias et le montage et une barre inférieure comme ligne de montage. Personne ne sera perdu, si vous avez déjà utilisé un logiciel de montage, vous vous y retrouverez.

Le logiciel n’est toutefois pas exempt de défauts. l’interface bien qu’assez classique n’est pas pour autant limpide et l’ajout de vidéo sur la ligne de temps par exemple n’est pas intuitif là où un simple glisser déposer se retrouve chez la concurrence. Les manipulations sur la ligne de montage sont aussi pénibles et demandent à repenser ses habitudes. Toutefois, ce ne sont que des problèmes liés à nos habitudes. L’aide fournie est plutôt très complète et clair bien qu’en Anglais uniquement.

Malgré, les quelques défauts, il n’en reste pas moins que Flowblade est le plus performant. La ligne de montage vous permet d’ajouter 5 pistes vidéo et 4 pistes audio supplémentaires. Il est possible de placer des points de synchronisation plutôt bien pensés. Là encore, il faudra apprendre. les possibilité de mixage audio et/ou vidéo sont énormes avec des possibilités de rotation, zoom, déplacement de tous vos médias, images comme vidéos. les paramètres de chaque média peuvent être facilement modifiés.

flowblade-pistes-rendu

Autre atout, le logiciel comprend des filtres et gère les calques. il sera donc possible de travailler avec fond vert par exemple ou encore de placer des masques permettant  d’afficher dans des zones prédéfinies vos pistes, ou encore de mettre en place des zones floues ou avec d’autres effets.

La plupart des formats sont gérés y compris les images. Le rendu est plutôt très rapide lors de l’export final, même surprenant pour les habitués d’openshot qui n’excelle pas dans le domaine.

Il faut bien avouer qu’une période de prise en main est nécessaire mais assurément, il s’impose déjà ne serait-ce que par sa stabilité.

Lien: Flowblade (paquet .deb)

Flowblade se trouve aussi sur la liste des dépôt officiels.

Laisser un commentaire