«

»

nov 12

Mais j’ai pas été formé (ou comment sortir les enseignants de la matrice)

Bon on se refait pas, faut bien une petite vidéo idiomatique pour débuter.

Parce que mine de rien, tout est dit là dedans sauf que les frères bidules n’avaient peut être pas conscience qu’ils causaient des profs dans leur film. une vaste allégorie en fait.

Ben oui suffit de regarder la scène en détail, Neo, le prof de sport, demande à Trinity si elle sait mener une séance en salle informatique. Trinity se renseigne alors et contacte   son inspecteur pour savoir comment faire. Parce que sinon Trinity cette tache, elle sait pas faire sans que quelqu’un lui mette le truc dans le crâne. Et là il est bien question d’une pure injection. Parce que bien souvent, les profs, ils pensent comme ça, si l’inspecteur ne m’a rien injecté, je ne peux pas le faire.

Alors la faute à qui tout ça? La faute aux inspecteurs, la faute aux profs, la faute au matériel? Hein pourquoi les profs ils se disent pas tiens je vais me sortir les doigts et je je vais apprendre à faire des trucs sans demander à mon inspecteur.

C’est un peu la faute des profs quand même. Parce qu’un prof, c’est quelqu’un qu’il est intelligent tout plein et qu’il a  fait des études et que même parfois il  été très brillant et qu’il a été dans les premiers au concours. alors, pourquoi faire différemment alors que la science est infusée dans cet esprit si brillant. D’ailleurs souvent, les profs ne disent pas je ne sais pas faire, ou ça ne m’intéresse pas, les profs ils disent, je n’ai pas été formé. Et là dans cette toute petite expression, on peut se rendre compte qu’une formulation au passif (enfin si j’ai bien retenu mes cours de Français) peut révéler tout la passivité d’un bonhomme. Parce que dire je n’ai pas été formé, sous entend quelque part, je ne peut pas me former tout seul. Alors là oui c’est quand même la faute du prof, qui refuse de se mêler au monde réel. D’ailleurs, il y a un taux incroyable de profs qui n’ont pas la télé, ne la regarde pas et préfèrent les films hongrois sous titrés en Albanais (mais qui quand même sont capables de te raconter plus belle la vie: « mais je le regarde pas c’est parce que ma fille est tout le temps devant »). Il y a là un grand manque d’honnêteté destiné à maintenir ce statut de pseudo intellectuel. mais bref, beaucoup de profs ne peuvent se former eux-même. Cas 1: la flemme. Cas 2:c’est grave mais ça se soigne. Parce que tout se soigne.

Mais c’est aussi quand même la faute du système tel qu’il s’exerce dans toute sa splendeur. La peur inspectorale est omniprésente et beaucoup préfèrent l’avis de l’inspecteur avant de se lancer dans quoi que ce soit, en particulier en matière de Tice. Vaut mieux faire de la merde qui plaît aux narines du juge que de la gastronomie qui lui met des hauts le coeur. Ben oui, comment ça se passe en général? prenons le cas de l’évaluation par compétences histoire de sortir un peu des tice. Vous avez un inspecteur qui déteste ça et qui ne veut pas en entendre parler. Alors allez vous prendre le travail par compétence dans vos sacro saints stage du PAF (tiens d’ailleurs j’ai un billet qui court sur ce sujet)? Ben non, vous prendrez des stages purement disciplinaires histoire de plaire à monsieur. Mais monsieur l’inspecteur est muté et est remplacé par un allumé à la Milasaintanne qui voudrait que le travail se fasse uniquement par compétences. Et ben là c’est la ruée sur les stages sur les compétences. Voilà pourquoi Trinity attend de se faire injecter pour être sûre de faire comme il faut.

Et c’est le cumul de tout ça qui bloque l’évolution. Pensons aux TICE maintenant. J’avais des collègues qui s’y refusaient. Puis un jour un inspecteur se pointe et juge ça bien utile. Elles se ruent alors sur les stages et prennent tout ce qui a un rapport avec les tice. Et les voilà dès le retour du stage à me demander à mettre des trucs sur le serveur de l’établissement. Tout d’abord, je reste bouche bée, mais bon je fais mon boulot et je mets un superbe powerpoint de 50 Mo sur le serveur. Alors bon en 2010 un powerpoint on a fait plus tice (je parle même pas des 50 Mo) mais bon elles s’y sont mies. Mais voilà, ce formidable powerpoint fait en stage n’a jamais été suivi de quoi que ce soit, parce que le stage a ensuite disparu et qu’il était donc hors de question d’utiliser un truc inventé par soi-même.

Il y a à mon sens un problème majeur valable pour toutes les innovations. On a beau mettre en avant l’article 34, le besoin d’adapter l’enseignement à une génération qui mange du numérique (même si c’est de la malbouffe) à tout les repas, et ben ça ne changera pas tant que ce système n’aura pas changer. Parce que en 2011, expliquer à une collègue qu’il faut verrouiller le pavé numérique pour rentrer les chiffres, ce n’est pas très normal. Sachant que désormais tous les nouveaux enseignants sont détenteurs du C2I2E c’est encore moins normal.

Mais voilà, ça le ferait pas de ne pas valider quelqu’un pour cause de non maîtrise des TICE donc ça ne change pas. Parce que contrairement à ce que l’on croit, les enseignants qui arrivent aujourd’hui sur le marché, ne sont pas plus digitaux que les anciens. Pour bien des raisons. D’abord, à titre personnel l’utilisation est la même que celle de la majorité des Français c’est à dire de la vraie malbouffe numérique à coup de je montre mon cul sur Facebook (et oui les profs ont un cul et font même caca) et je dévoile toutes mes informations personnelles, mais là rien d’anormal car ils prouvent ainsi qu’ils sont humains. Mais aussi à titre professionnel. Déjà qu’avec une formation c’était n’importe quoi le C2I2E alors imaginez un peu sans formation.

Alors qui de la poule ou de l’oeuf? hein qui? Le système en est très responsable. Le prof hors de la société et supérieure à la société est la grande illusion qui a mené à tout ça. Et oui chers lecteurs, je vais vous apprendre un truc ce soir: les profs sont comme les autres humains: ils vont aux toilettes, ils sont parfois mal polis et cons, ils sont parfois incultes sur bien des domaines mais soit ils refusent de l’admettre soit on les empêche de l’admettre.

Voilà comment ça se termine

Un système inadapté finit par s’autodétruire. On pensera peut être dans le bon sens après.

 

5 comments

Passer au formulaire de commentaire

  1. Mila Saint Anne

    Je te préviens, je refuse de passer le concours d’IA-IPR !
    [Pour les Keskelledit, « IA », ça n’a rien à voir avec le film de Spielberg !]

    1. ticeman

      dommage!

  2. Ghislain Messe

    « Je veux pas de ce MacBook il n’a pas de touche Suppr ! Je ne sais pas m’en servir ! »

  3. didier

    j’ai un scoop : les inspecteurs sont comme les profs… c’est à dire comme les élèves…. c’est à dire comme tout le monde. j’ai pesté pendant des années contre tous ces abrutis qui de un ne savent pas se servir convenablement des outils numériques et de deux ne savent pas se former seuls……

    en fait ils ne voient pas tout ce qu’on peut faire de fantastique avec un ordi, mais ce n’est pas lié à l’ordi. Ils sont pareils face à des crayons de couleur ou face à un djembé.

    Ticeman n’oublies pas que l’artiste ne comprend pas pourquoi le reste du monde ne voit pas la beauté ni ne sait en jouer…. il faut juste la leur montrer… la beauté. Mais montrer la beauté c’est trop souvent la montrer selon sa propre vision. En tant qu’enseignants nous sommes trop souvent des guides de musée, qui parlent devant le sujet sans laisser le public y trouver ce qu’il y a de beau. J’adore les musées, je déteste les guides. mais la plupart des gens, face à une oeuvre, vont chercher « ce qu’il faut comprendre »…. guide, bouquin, plaquette,… les profs sont des guides, des gens qui sont encore plus que les autres noyés dans ces défauts.

    Si on aide le guide à comprendre on touche un public large. C’est juste encore plus complexe de faire ouvrir les yeux à un prof qu’aux autres… et aujourd’hui que ma fonction change je me rend compte que c’est pareil avec les inspecteurs.

    N’oublions pas qu’avoir un don (voir la beauté du monde) est une chance d’aider les autres. Je n’ai pas créé mes capacités à réfléchir, me poser les bonnes questions et apprendre par moi-même… je ne mépriserai pas ceux qui n’ont pas ça. Je veux les aider à trouver ça à l’intérieur d’eux-même.

    C’est un plaisir de te lire, publies ou non ce truc, peu importe, c’était une réflexion personnelle après quelques années passées à sauver le monde ;)

    c’est chouette, sauver le monde. j’aime.

    salut :)

    1. ticeman

      Je n’en doutais pas! voilà un commentaire qui fait plaisir!
      Merci
      et bon courage pour essayer de changer les choses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit − 4 =

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>