Bon on va tout de suite placer Kinemaster dans son contexte, il est gratuit mais avec une belle marque sur la vidéo éditée. Pour l’avoir sans cette watermark, il faudra débourser des brouzoufs.

Mais Kinemaster, dans la veine de Kinemix est très bien conçue et très adaptée au mobile. Contrairement à d’autres éditeurs vidéos comme Videopad, très bien conçus mais en réalité simples portages d’applis de bureau, Kinemaster a été pensée pour le tactile.

L’interface est peu déroutante et on retrouve tous les éléments d’un éditeur de vidéos. une fenêtre centrale de visualisation, une timeline en dessous pour faire défiler la vidéo et les différents clips la constituant.

kinemaster1En touchant la vidéo dans la ligne de temps, un menu apparaît juste au dessus. il permet d’avoir accès aux différents outils: audio, effets spéciaux, découpage, réglages des teintes etc. Le tout est assez complet et riche et on peut dire qu’il ne manque rien. Chaque outil est accompagnée de sous outils dans la barre de droite, multipliant ainsi les possibilités avec de nombreux filtres, de multiples façons de découper, l’ajout de textes, de transitions, de pistes audio.

L’application est vraiment bien pensé pour une tablette y compris une mini comme la nexus 7 sur laquelle je l’ai testé. Tout est là pour du simple montage à mémé avec photos de vacances et musique à de plus grosses productions.

Mais il y a toujours un mais et je l’ai signalé au début de l’article. Si l’application est gratuite, elle l’est à condition d’accepter une belle marque sur votre vidéo. Toutefois, l’export est de très bonne qualité, assez rapide et c’est bien la seule limitation. Séduit par l’application j’envisageais l’achat, mais j’ai été refroidis par le tarif quand même un peu élevé puisqu’il ne s’agit pas d’un achat mais d’une souscription. Il faut compter 3,56 euros par mois ou 28 euros par ans pour la version sans marque.

Espérons qu’ils repenseront leur business

Lien: Kinemaster sur le Playstore

 

Laisser un commentaire