Ocurus: créer des visites virtuelles avec vos photographies panoramiques ou des vues de Street View

Décidément, en ce moment, les services de création de visite virtuelle prennent une part importante de mes revues. Après Vizor, Viar, Story Sphere ou encore VR Maker, le petit dernier s’appelle Ocurus. Comme les précédents, il permet de créer des visites virtuelles avec vos photographies panoramiques, mais, et c’est son plus, aussi avec les vues de Street View, ce qui potentiellement, vous permet de présenter à peu près n’importe quelle partie du monde.

Comme avec la plupart des services du genre vous retrouvez à l’accueil les différentes visites précédemment créées. Vous pouvez à cet endroit créer une nouvelle visite, ou encore modifier celles déjà créées.

Il suffit donc de cliquer sur create a new virtual tour pour lancer la création. Lors de la création vous n’aurez en réalité qu’à saisir des paramètres sur le fonctionnement de votre visite virtuelle. Vous pourrez par exemple  paramétrer la rotation automatique ou encore les différentes vues à l’accueil de votre visite.

La création visuelle de votre visite ne commencera que lorsque vous cliquerez sur panorama. C’est à cet endroit que vous allez envoyer vos images. Il vous est alors possible soit de fournir une image panoramique, soit une vue StreetView. A noter que le service ne prend en compte que les images sphériques et n’est pas capable d’interpréter les simples panoramiques. Il faudra donc être déjà habitué à la prise de vue d’images sphériques ou savoir ou en trouver. Mais par rapport aux autres services, Ocurus dispose de l’atout majeur de pouvoir utiliser toutes les vues de Streeview. Il suffit donc de copier l’adresse d’une vue et de la coller.

Si les images sont bien interprétées par le service, vous pouvez les visualiser immédiatement. Si comme dans l’exemple ci-dessus, une image n’apparaît pas correctement, c’est qu’il ne s’agit pas d’une image sphérique.

Pour le moment, le projet est paramètré et les vues sont en place, mais on ne peut encore parler de visite virtuelle. En effet, il n’existe encore aucun lien entre les différentes vues. Cette étape doit être réalisée pour chaque vue. Lorsque vous passez sur une vue, un menu d’édition apparaît. Il permettra alors d’accéder à l’édition, très simple à mettre en oeuvre puisqu’elle se résume à mettre en place des liens entre les vues ou des zones réactives permettant d’afficher des commentaires ou des médias.

Pour les liens rien de bien compliqué. Vous placez votre point où bon vous semble et vous sélectionnez la vue vers laquelle il pointe. Pour les hotspot, le principe est le même sauf qu’un menu d’édition permet de saisir du texte, et d’insérer des images ou éventuellement des codes d’intégration.

Une fois que tous vos liens et zones réactives sont en place, il suffit de partager votre création. Ici, elle ne sera visible qu’en ligne. Etrangement le service propose deux façons de partager. Sur le menu d’accueil, vous disposez d’un bouton pour partager. cela vous fournit deux liens, un lien public ou un lien privé à diffuser. Mais il est aussi possible de partager depuis la fenêtre de visualisation. Dans ce cas, vous disposerez de la possibilité de diffuser votre visite directement via des réseaux sociaux mais aussi par l’intermédiaire d’un code d’intégration pour inclure votre visite dans votre blog ou ENT.

Lors de la visualisation, il est possible de régler la diffusion en fonction de vos appareils et il sera possible par exemple de disposer d’une vue adaptée à un casque de réalité virtuelle ou des visionneuses type cardboard.

Le service est gratuit et sans publicité mais vous serez limités à 1 Go de stockage pour vos images. Il existe un plan payant apportant des fonctionnalités supplémentaires et du stockage en plus mais la version gratuite est pleinement exploitable.

Lien: Ocurus

VR Maker: créer vos visites en réalité virtuelle en ligne ou sous forme d’applications

Après viar, Story sphere et quelques autres services, voici un autre service similaire qui propose quelques éléments nouveaux dans le monde de la créations de visites en réalité virtuelle. le principe est très simple, il suffit d’envoyer des images panoramiques ou encore mieux sphériques qui composeront la visite, puis de les lier entre elles pour établir une navigation. Tout commence par l’envoi d’une image puis par l’envoi des autres images. Chaque image composera une scène de votre visite virtuelle.

Lire la suite

Vizor: réaliser des visites virtuelles avec vos photographies à 360°

Après les tests de Viar et de Storysphere, voici un nouveau venu dans le monde des visites virtuelles panoramiques. ici, le système ne fonctionne qu’avec des photographies sphériques et il faudra donc déjà savoir les produire.
Le service est extrêmement simple d’utilisation une fois que vous disposez de vos photographies sphériques. L’interface est claire. une fenêtre centrale affiche l’image en cours. une barre latérale à gauche permet de visualiser les différentes scènes. Chaque scène est en fait une image sphérique.

Lire la suite

Mecabricks: réalisez vos constructions Lego en ligne

Je vais faire bref pour cet article puisqu’il s’agit d’une sorte de clone de Bricklink déjà testé ici. le principe est simple, sur un plan en trois dimensions, il vous est possible d’agencer toutes les briques de lego existantes pour construire ce que vous voulez.

Dans la barre inférieure, il suffit de sélectionner ses briques puis de les placer au bon endroit sur le plan.

Lire la suite

Depthy: ajouter une troisième dimension à vos photos

Pour les habitués en photographie, il existe des méthodes permettant d’obtenir un effet 3D, le LensBlur qui permet en gros de mettre en avant un élément en floutant légèrement l’arrière plan. Cela est possible en utilisant des appareils ou des applications particulièrs mais qu’en est§il de vos anciennes photographies. Depthy permet d’ajouter cet effet à vos photographies, en allant même un peu plus loin.

Le principe est simple, il suffit d’ajouter une photographie. il est possible d’ajouter une photographie déjà prise avec la technologie Lens Blur mais aussi n’importe quelle photographie. Dès l’accueil, le type d’image est automatiquement détecté.

Ensuite, il suffit de sélectionner ou de modifier les zones mises en avant. Pour cela, rien de bien compliqué puisqu’il suffit avec la souris de griser les zones zoomées et le reste sera légèrement flouté.

Il suffit ensuite de récupérer votre image. Elle peut l’être au format vidéo ou gif de façon à réellement profiter d’un effet 3D, ou encore au format image désormais Lens Blur. Il est aussi possible de créer une image 3D anaglyphe c’est à dire visionnable avec des lunettes adaptées.

Le service est totalement gratuit et sans publicité et ne nécessite aucune inscription.

Lien: Depthy

Styly: créer ses environnement de réalité virtuelle en quelques clics

Après les tests récents de Hologram sur Mac et Cospaces en ligne et sur tablette, voici une solution assez similaire et convaincante, uniquement en ligne. Le principe est d’ailleurs très proche d’Hologram, avec une plus grande simplicité. malheureusement pour le moment, les productions sont destinées à être visualisées uniquement avec des lunettes HTC vive, ce qui limite l’utilisation, mais d’autres solutions sont promises par l’éditeur.

Comme je le disais, la solution est très proche du fonctionnement d’Hologram. 0 l’ouverture, on dispose d’un environnement prétéabli avec une surface sur laquelle il est possible de déposer des éléments. Pour vous simplifier les choses et faciliter une immersion crédible, une silhouette représente le personnage qui visite l’environnement. Cela permet de régler les tailles des différents éléments facilement.

Lire la suite

Hologram: créez vos propres environnements de réalité virtuelle sur Mac

Une solution très pratique et assez similaire dans son principe à Cospaces sur tablette, qui permet donc de créer un environnement de réalité virtuelle dans lequel il sera possible d’évoluer depuis votre mac ou tout simplement en ligne pour n’importe quel utilisateur.

Le principe est assez simple puisque nous disposons d’un plan en trois dimensions dans lequel il suffit de placer différents éléments. Le plan peut être déplacé à volonté de même qu’il est possible d’effectuer différentes vues en déplaçant la caméra.

Lire la suite

Dilay 3d Sculpting: sculptez virtuellement sur Linux et Windows

Un logiciel windows et linux qui intéressera davantage les enseignants en arts plastique ou les amateurs d’imprimante 3D puisqu’il propose de sculpter ce que l’on veut à partir d’une boule de glaise virtuelle. Le principe est très similaire à 123D Sculpt ou encore sculptfab déjà traités ici.

Le principe ne change pas par rapport à ces services et applications. On dispose d’une base de glaise virtuelle sur laquelle il est possible d’appliquer différents outils. Il est possible Lire la suite

LookingGlass: créer des animations ou des jeux en 3D en programmant façon scratch

Un logiciel d’animation en 3D qui permet de s’initier à des rudiments de code informatique dans le même temps. Looking Glass dispose en prime d’une communauté  qui le rend assez dynamique pour un travail universitaire. le principe est très simple. Vous choisissez une scène, des personnages, des objets et autres éléments de décor dans une bibliothèque assez fournie. Puis vous programmez le tout en déplaçant des blocs de programmation.

Il faudra donc commencer par choisir une scène. Le logiciel offre un certain nombre de scènes prédéfinies mais vous pouvez tout aussi bien en créer une nouvelle à partir de rien.

les scènes sont éditables et peuvent elles aussi contenir des éléments de programmation. il est ainsi possible de faire varier la caméra notamment et bien entendu de modifier tous les éléments présents.  Les éléments à ajouter sont en nombre important et vous permettront d’imaginer un grand nombre de scénarios.

Une fous tous vos éléments en place, il faut passer à la programmation. Elles est relativement simple et fonctionne un peu comme avec scratch. La nuance, qui le rend encore plus simple, est que les blocs peuvent tous s’assembler ce qui parfois est d’ailleurs peu logique mais très pratique. Chaque élément de la scène peut recevoir sa propre programmation ce qui rend les possibilités quasi infinies.

L’avantage de la solution est que l’on peut utiliser un certains nombre de fichiers déjà réalisés et fonctionnels et observer leur programmation avant de mener à bien son propre scénario. la 3D permet aussi d’apporte une nouvelle dimension dans la programmation, les personnages notamment se déplaçant en fonction de leurs propres repères dans la scène en 3D.

Pour finir, vous pouvez exporter votre travail sous forme d’une vidéo comme un véritable film d’animation. Le logiciel demande un certain temps d’adaptation avant d’en maîtriser toutes les possibilités. De plus, il est uniquement en Anglais, bien que facilement compréhensible.

Le logiciel nécessite une inscription.

Lien: LookingGlass